Après avoir vécu dans 4 pays différents, du Canada aux Seychelles en passant par l’Australie, Coralie à décidé de rentrer définitivement dans son île natale La Réunion et de concrétiser un rêve d’enfant : “Decor a li”. Elle a fait de sa passion son métier et nous raconte comment elle est passée du tourisme à la décoration.

Bonjour Coralie, en quelques mots peux tu te présenter ?

Je m’appelle Coralie. J’ai 33 ans et cela fait deux ans que j’ai créé “Decor a li”, une société de décoration dans l’événementiel (mariage, anniversaire, baptême, etc.)

Cela faisait longtemps que j’y pensé. Et mon envie s’est accentuée quand je suis rentrée définitivement à la Réunion et que j’ai eu 30 ans. Je pense que le cap des 30 ans a beaucoup joué : je me suis dit “c’est maintenant ou jamais !”

Au départ je n’exerçais que cette activité et je ne me voyais pas faire autre chose. Mais de fil en aiguille, j’ai fais le choix d’exercer un poste à mi-temps grâce auquel je peux gérer mon temps comme je le souhaite.
Depuis un an je cumule donc les deux activités.

Initialement, je viens d’un tout autre milieu professionnel. Auparavant, je travaillais dans le tourisme. J’ai fait 3 ans d’études dans le tourisme.

Le dernier poste que j’ai exercé est celui de chargée de promotion, un poste que je rêvais d’exercer dans ma carrière.
Mais en même temps je ne me voyais pas faire ça toute ma vie. Je pense que j’avais atteint mon objectif idéal de carrière et que je devais maintenant me lancer dans une nouvelle vie (professionnelle).
J’avais envie d’être à mon compte et d’être libre tout simplement.

Petite , quelle genre d’élève étais tu à l’école ?

J’ai eu une scolarité normale. Je n’ai jamais été super douée. D’ailleurs j’ai obtenu mon Bac avec une moyenne de 10 et je me rappelle que j’étais très heureuse à l’époque.

J’ai toujours été très formatée et scolaire. Je faisais à chaque fois des tonnes de fiches pour réviser mes cours. Je me trimballais un sac rempli de livres.
J’ai toujours essayé d’être une bonne élève.
Mais en même temps j’ai toujours su que je ne voulais pas une vie rangée et “normale”.

Je rêvais de voyager. Dès que j’ai eu l’occasion, je me suis envolée pour le Québec, au Canada.
J’ai fait partie de la première vague d’étudiants au Canada en 2006.
Et malgré les avertissements de tout le monde sur le froid et la neige, j’ai foncé! C’est ma façon d’être. Je suis partie sur un coup de tête.

Qu’est ce qui t’a donné envie de créer “Decor a li” ?

C’est un projet qui a pris du temps à murir. Depuis petite, j’ai toujours collectionné pleins de choses : des objets, des revues de magazines. J’ai toujours aimé les matières, les tissus ou l’association des couleurs.
Une vraie passionnée de la décoration. Au fond, comme ma mère. Tout vient de là.

Ensuite, lorsque je vivais à Londres, j’ai un peu travaillé dans l’événementiel ce qui m’a permit de participer à de nombreux évènements importants.
J’ai tout de suite aimé. Mais au fond je savais que je devais me diriger vers la décoration et j’ai donc repris des études par correspondance.

Je me suis ensuite installée en Australie, puis j’ai eu l’opportunité de partir aux Seychelles. C’est à ce moment que je me suis posée et que j’ai commencé les cours. Et de plus en plus mon projet de créer “Decor a li” a muri.
Et puis je me suis rendue compte que La Réunion avait évolué entre temps, et que mes prestations pourraient plaire.

decor a li-decoration-coralie-maianaa

Est ce que cela a été facile ? As tu reçu des aides ?

Par rapport à mon âge c’est très compliqué. Passé 30 ans, les aides financières sont moins nombreuses.

Et en plus tu as le poids de l’entourage. Il faut expliquer ce que tu veux faire et tu n’es pas vraiment crédible au début. Sans oublier toute la partie administrative et communication. Au départ tu penses que ça ne va pas te prendre beaucoup de temps; mais finalement au fur et à mesure tu te rends compte que c’est un travail à part entière.

Justement, en parlant de l’entourage, étais tu bien entourée ? (famille, amis).

La rencontre que j’ai faite à la CCI m’a beaucoup aidée et puis j’ai fait quelques rencontres aléatoires entre temps.
Il ne faut surtout pas avoir peur de parler de son projet. Cela peut t’amener à faire des rencontres intéressantes. Mais il faut quand même rester vigilant quant aux informations que tu reçois et qui peuvent être très contradictoires.

Il y a du bon et du mauvais. Il faut savoir faire ce qui est nécessaire pour ton projet.

Au niveau de la famille et des amis, c’est difficile parce que tu les vois moins, à cause du travail et d’un manque de moyen financiers. Mais c’est un sacrifice qu’il faut accepter de faire.

Heureusement, mon partenaire est très compréhensif et ma mère a été un vrai soutien. Elle fait d’ailleurs partie de l’aventure “Decor a li”. Cela m’a permis de relativiser à plusieurs reprises.

Qu’est ce qui t’inspire dans la vie ?

Ma grosse source d’inspiration c’est Pinterest, c’est ma drogue ! J’utilise également Instagram et Facebook.

Je m’inspire aussi des magazines et des gens. En faite, mon cerveau est en mode ON en continu. Je vis déco et je respire déco !

Je suis une personne passionnée et je ne conçois pas de faire quelque chose par obligation.
Evidemment, il y a des cotés de mon travail que j’aime moins mais ça fait partie du jeu !

decor a li-decoration-coralie-maianaa

Quel conseil donnerais tu à une personne qui comme toi aimerait se lancer dans l’entreprenariat ?

Alors plusieurs choses :

  • ll faut croire en son projet. Moi je n’ai pas une grande confiance en moi mais je crois en ce que je fais et je vais tout donner pour parvenir à mon but.
  • Il faut également être passionné par ce que l’on fait. Et vous donner les moyens parce que ça ne tombera pas du ciel. Alors bougez vous !
  • La patience est l’une des plus grandes qualités qu’il faut avoir parce que le succès prend du temps.
  • Entourez vous des bonnes personnes et n’ayez pas peur de demander de l’aide parce que vous ne pourrez pas tout faire seul.
  • Enfin se former en continu et chercher à se perfectionner pour ne pas rester sur ses acquis. Parce que la concurrence est rude.

Et une dernière astuce : munissez vous d’un journal de bord afin d’écrire vos objectifs, vos envies, vos idées, etc. cela permet de prendre du recul, d’analyser et de comprendre comment mieux s’organiser.

Qu’est ce que l’entreprenariat t’a appris ?

Avec le recul je sais que je ne referai pas les choses comme je l’ai fait. Je me suis mise trop de pression et j’ai voulu être au top dès le début mais ce n’est pas possible.
J’ai aussi appris à être plus indulgente envers moi-même. A vouloir trop faire, on finit par se perdre et je me suis perdue dans les débuts de “Decor a li”.

En même temps, cela m’a permis de prendre conscience de mes capacités et de ma détermination à réussir.

Pour toi, quelles sont les principales qualités d’un bon entrepreneur ?

  • Etre organisé et polyvalent.
  • Et savoir rester positif en toutes circonstances, malgré les hauts et les bas. Parce que même lorsque l’on est au fond du trou, demain est un autre jour.

La vie d’entrepreneur n’est vraiment pas facile. Et à mon sens ce n’est pas pour tout le monde. Mais lorsque l’on est passionné par ce que l’on fait, la satisfaction que tu éprouves est incomparable. Il ne faut pas baisser les bras, toujours rebondir et le succès finit par pointer le bout de son nez !

logo-decor a li-coralie-decoration-maianaa

Vous pouvez contacter Coralie par mail à l’adresse suivante contactdecorali@gmail.com ou par téléphone au 06.92.10.55.89. Pour avoir un aperçu de sont talent rdv sur son compte Instagram Decorali_eventdesigner.


Inscris toi à ma newsletter pour recevoir ta dose d’inspiration directement dans ta boîte mail !