On est loin de l’époque où l’on intégrait une société pour y rester jusqu’à la retraite. Selon une enquête menée par Opinion Way, 74 % des salariés ont déjà envisagé de changer de vie et 60 % des actifs ont déjà connu un changement d’orientation professionnelle, soit 17 millions de français.  Alors pourquoi pas vous ?

Dans la société, il y a deux types de personnes : celles qui savent depuis qu’elles ont 10 ans quel métier elles vont faire plus tard.
Et puis, il y a moi. J’ai bientôt 30 ans et je ne sais toujours pas ce que je veux faire de ma vie.

Et toi, tu veux faire quoi plus tard ?
Je me rappelle encore de cette question que l’on me posait toute petite. A 8 ans, je voulais être institutrice. A 12 ans, pédiatre. A 15, avocate. A 18 ans, je ne savais plus vraiment.
Et pourtant, c’est à ce moment là que j’ai dû prendre la décision la plus importante de ma vie … quelles études faire après le BAC ?

Comment trouver sa voie professionnelle ?

Mais si finalement je n’avais pas une seule voie prédestinée. Pourquoi est-ce que je devrais consacrer ma vie à un seul métier ? Je n’ai pas seulement une seule passion. Je ne veux pas exercer qu’un métier toute ma vie. L’école m’a obligée à faire un choix, à rentrer dans une case. Mais si cela ne me convenait pas ! Qu’est ce qui m’empêche d’en sortir ?

Aujourd’hui, tout le monde veut vivre de sa passion ! Et c’est la meilleure idée au monde ! Mais tu dois savoir trois choses avant :

1 / Savoir qui tu es

Savoir qui l’on est demande d’avoir assez de recul sur soi pour connaitre ses qualités et ses défauts. Avoir beaucoup de qualités c’est bien. Avoir quelques défauts c’est encore mieux. Tu es humain, saches que tout le monde a des défauts. Ton objectif n’est pas de bannir tes défauts de ta personnalité.
Au contraire c’est ce qui fait ta différence. Cultives le !

Tu es bordélique : cela signifie que tu as un esprit créatif qui te permet de travailler dans divers environnements.
Tu es curieux : cela signifie que le monde qui t’entoure t’intéresse.
Tu es têtu : tu es donc prêt à trouver tous les arguments pour défendre un projet qui te tient à coeur.

Il est important de te connaitre pour ne pas te laisser influencer par les rêves des autres. Si tu n’acceptes pas ce que tu es, tu invites les autres à te dire QUI tu ES et QUI tu es SUPPOSE ETRE. Les autres ne sont pas toi ! N’aies pas honte d’affirmer qui tu es, ce que tu aimes et ce que tu veux. Et de savoir  te fixer des objectifs, j’en parle dans Ma Morning routine.

2 / Qu’est-ce qui te passionne ?

Chacun d’entre nous est passionné par quelques chose. Pour certains, c’est une évidence, une passion qu’ils ont depuis tout petit, comme un don qu’ils ont eu à la naissance.
Un talent qu’ils ont travaillé pour en faire leur métier comme le célèbre Kilian (MBAPPE) par exemple.
Mais pour d’autres, ce n’est pas aussi simple. Il y a ces personnes qui volent d’intérêt en intérêt. Qui aimerait être pâtissier aujoud’hui et écrire un roman demain.

Et c’est possible ! Il n’y a pas de règle qui oblige à se consacrer à une passion toute sa vie et ce n’est pas parce qu’aujourd’hui tu ne vis pas de ta passion que tu as une vie malheureuse. La clé est de savoir ce qui te passionne, s’il est possible d’en vivre mais surtout avoir conscience qu’il ne suffit pas d’être passionné pour réussir.
Si comme moi, tu es un multi potentialiste et que plusieurs domaines t’intéressent alors apprends, fais des recherches, renseignes toi, fais en sorte que ces domaines ne restent pas inconnus pour toi.
Cela te permettra de vraiment savoir si tu veux l’approfondir ou pas. Ce n’est pas parce que tu es passionné par un domaine que cela doit être naturel.
Il faut travailler et persévérer pour obtenir ce que l’on veut.

3 / Rien n’est définitif et immuable

Ce n’est pas parce que tu choisis une voie aujourd’hui que tu ne pourras pas en changer demain. Tu n’es pas forcément une personne avec un seul talent que tu dois travailler tout au long de ta vie.

Ta voie n’est pas tracée d’avance, c’est à toi de décider comment elle le sera. Le plus important est de ne pas se fermer les portes sous prétexte que tu as fait telles études ou que tu as déjà ton diplôme dans tel domaine ou un CDI signé. Nous sommes ce que l’on appelle des multi potentialistes. Nos réseaux internes sont construits différemment mais ce n’est pas un handicape bien au contraire.
Cela signifie que tu peux t’adapter facilement, sortir de ta zone de confort et que tout recommencer a zéro ne te fait pas peur.

J’ai milles idées en tête, j’aimerai exercer trois métiers en même temps, je veux continuer à me former, à apprendre, je veux transmettre ce que je sais et comment j’ai réussi à trouver mon épanouissement. La routine est ma pire ennemie, c’est ce qui explique que je ne peux pas me limiter à une seule voie. Je veux tout simplement pouvoir faire ce que je veux quand je le décide.

4/ No Pain No Gain

La clé de la réussite c’est le travail. Donc efforces toi de faire tout ce qu’il est possible dans ton domaine pour réussir. Et une fois que tu auras fais le tour, n’aies pas peur de vouloir changer de domaine ou exercer un métier différent même si cela demande de redevenir un novice.
Et à l’inverse, si ton travail ne donne pas le résultat que tu attends, ne cherches pas à tout prix à vouloir en vivre. Certaines passions sont censées n’être que des passe-temps.
Dans ce cas, il faut que tu saches abandonner et changer de voie.

Un célèbre sage chinois disait : “Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras jamais à travailler un seul jour de ta vie.”
Pour cela, tu dois savoir qui tu es, savoir comment trouver ta passion, travailler dur et perséverer quand il le faut, et avoir le courage d’abandonner si cela ne te rend pas heureux.

Et toi, dis moi, tu veux faire quoi plus tard ?


Inscris toi à ma newsletter pour recevoir ta dose d’inspiration directement dans ta boîte mail !