1,3 milliards d’habitants

 J’ai visité le deuxième pays le plus peuplé au Monde, après la Chine.
Un pays immense et si paradoxal.

Avant d’y aller…
J’ai entendu un nombre incalculable de fois cette fameuse phrase que tout le monde répète :
“L’Inde c’est soit tu aimes soit tu détestes il n’y a pas de juste milieu.”

Effectivement, je comprends mieux pourquoi aujourd’hui.
Même si je reste assez divisée sur la question.

L’inde est un pays mystérieux.

Quand on débarque en Inde on s’attend à être frappé par la pauvreté et par la spiritualité.
Or ça serait un résumé trop rapide.

Souvent on choisit cette destination par conviction religieuse ou familiale.
Ou parce que quelque part on est à la recherche de cette paix intérieure qu’on espère trouver là-bas.

La première chose qui m’a frappée à mon arrivée : c’est sans aucun doute les gens.
Ils sont partout.
Tout le temps.
Peu importe l’heure.
Les rues sont bondées de monde.
J’ai eu l’impression que les Indiens ne dormaient jamais.
Ils ne dorment jamais et ils klaxonnent en longueur de journée pour pouvoir se faufiler comme des petites souris parmi les milliers de véhicules qui foulent le bitume indien.
A travers les épais nuages de pollution qui flottent dans l’air.

Et je parle bien de véhicule.
Parce qu’il faut savoir qu’en Inde : tous les véhicules ont le droit de circuler avec le maximum de personnes à bord !
Chaque route que j’empruntais de Delhi à Chennai en passant par Mumbai étaient identiques : des bœufs, des motos, des voitures, des poids lourds, des bus et des tuks tuks. 
Et parfois  dans le sens contraire de circulation.

moto-traffic-circulation-inde-voyage-maianaa
dhobi ghat-mumbai-laverie-inde-voyage-maianaa

Le Mahalaxmi Dhobi Guat de Mumbai : la plus grande laverie à ciel ouvert.
Le désordre tout simplement ni plus ni moins ! 

Pourtant quand tu finis par observer pendant des heures les indiens…
Tu te rends compte qu’ils parviennent à trouver du sens dans tout ça.  
En plus ils sont les meilleurs conducteurs au monde !
Je leur décernerai la couronne du permis de conduire tellement ils sont époustouflants au volant. 

En 20 jours j’ai traversé l’Inde du Nord au Sud.
Et j’ai découvert les 10 000 visages de l’Inde.

Une Inde tellement pauvre par moment que tu dois devenir imperméable à la souffrance pour ne pas prendre pitié des centaines de gens que tu croises au bord des routes.

Mais en même temps une Inde moderne qui t’accueille à bras ouverts pour visiter ses monuments touristiques tellement propres que l’on pourrait manger par terre. 

Un pays avec tant de contrastes qui te laisse sans voix.

Comme  lorsque tu tombes au détour d’un bidonville sur un centre commercial aussi grand que celui de la Défense à Paris.

Une Inde ou règne la débrouille, le travail et le commerce à foison dans tous les coins de rue. 

Un pays où la religion est ancrée dans chacune de ses traditions.

Qui te propose des mets aussi relevés les uns que les autres. 

Je sais que les réunionnais sont de gros amateurs d’épices et de piments mais à coté des indiens personne ne ferait le poids je vous l’assure !

restaurant-voyage-inde-maianaa
restaurant-nourriture indienne-plats-cuisine-inde-voyage-maianaa

Je suis partie en Inde sans vraiment savoir à quoi m’attendre et en même temps en m’attendant à tout.

Les avis sur les forums ne sont pas si élogieux envers ce pays.
Surtout envers les indiens : ils ont la réputation de ne pas être très honnête.

Et j’y était préparée.
Du coup je me suis transformée en vraie maitresse de la négociation.

Bien sur il faut faire attention et prendre certaines précautions quand tu voyages mais il faut aussi se faire confiance et se laisser porter par sa destination.

Ce pays t’apprend à lâcher prise tout simplement.

Il ne faut pas forcément chercher à comprendre pourquoi les bidonvilles cotoient les centres commerciaux de luxe.
Ou pourquoi les vaches se nourrissent dans les poubelles alors qu’on les vénère dans l’hindouisme.

Finalement chaque élément semble être à sa place et chacun tente de survivre comme il peut.

Il ne faut pas aller en Inde en pensant trouver à tout prix une forme de paix intérieure ou de spiritualité sous prétexte que c’est un pays reconnu pour ses innombrables temples, l’enseignement du yoga et l’art ayurvédique. 

Chacun a son ressenti et son histoire. 
Et arrive avec son bagage.


Je ne vais pas te dire quels sites aller visiter, dans quel temple aller prier ou quelles villes voir absolument.
Il y a beaucoup de sites qui en parlent déja sur internet et qui pourront t’aider à être le touriste parfait comme celui de Carnet d’escapades.

D’ailleurs je me demandais dans mon précédent article quelle était la différence entre le Nord et le Sud de l’Inde.

J’ai compris maintenant : le sud est proche de l’Océan Indien.

Et les villes y sont beaucoup plus calmes et reposantes.

shiva-statue-inde-voyage-maianaa
La statue de Shiva à Haridwar au bord du Gange
lampe-gange-spiritualité-voyage-inde-maianaa
Le Gange
fort d'Amber-inde-voyage-maianaa
Le Fort d’Amber à Jaipur.
vache-sacré-religion-hindouisme-voyage-inde-maianaa

Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger le Nord.

D’ailleurs c’est à Agra que l’on peut visiter le Taj Mahal.
Un palais de toute beauté …
Une merveille architecturale comme on en voit rarement.
Même les mots me manquent !

taj mahal-beauté-amour-roi-agra-inde-voyage-maianaa
Tout ce que tu dois savoir c’est que l’Inde peut être aussi tumultueuse que tranquille.

Tu y seras rarement seul. 
Il faut que tu entres dans le tumulte.
Que tu vives à leur rythme.
Et que tu acceptes tous ces paradoxes sans chercher à donner un sens aux choses.

Et puis derrière leurs airs de businessman les indiens sont respectueux et très gentils contrairement à ce que l’on en dit.

J’ai quand même quelques petits conseils bien utiles :

1. Ne prévoies pas un voyage trop long. L’Inde est un pays immense et les distances entre chaque ville relèvent souvent du périple.
15 jours c’est très bien !

2. Demandes des plats « no spicy » au restaurant parce que tu vas y laisser ton foie, ton intestin et la moitié de ton corps peut-être.

3. Prends un guide qui te conduiras là ou tu veux quand tu veux et selon tes envies. 

Enfin : ne te fies pas aux photos des hôtels sur les sites de réservation. 
Si tu es comme moi, que tu as besoin d’un certain confort et de dormir dans des draps propres, réserves un quatre étoiles minimum (40 euros/nuit).

Finalement je n’ai pas détesté l’Inde mais je ne l’ai pas adoré.
Je suis contente d’avoir côtoyé les Indiens d’aussi près et d’avoir découvert un peu chaque facette de l’Inde.
Même si certaines me laissent encore perplexe.

L’Inde est une destination à part entière.
Loin des destinations de vacances reposantes et paradisiaques.

Mais c’est un pays qui mérite que l’on s’y arrête.
Pour son authenticité, sa cuisine et ses particularités.
C’est un pays qui ne ressemble à aucun autre.
Finalement contrairement à ce que l’on pourrait penser on peut voyager en Inde aussi facilement que dans n’importe quel autre pays au Monde.

Est ce que ça t’es déjà arrivé à toi aussi de voyager dans une destination qui t’a laissé un avis mitigé sur le pays ?
Dis le moi en commentaire.

A bientôt.